Scroll to top
Contactez-nous
Partager
  • Besoin d'informations ? 04 75 61 14 14

Le monde du travail de l’après Covid-19


Roxanne - 27 juillet 2020 - 0 comments

Le confinement imposé pour enrayer la propagation du virus Covid-19 a plongé les entreprises dans un brouillard organisationnel

 

En effet, il a fallu organiser en catastrophe la mise en télétravail des collaborateurs, avec tous les inconvénients que comporte un cadre familial non préparé à ce changement : bureaux personnels inconfortables, appartements réduits, enfants à la maison et de surcroît l’enseignement qu’il a fallu leur donner. Il a fallu inventer de nouvelles façons de travailler, de nouvelles façons de se réunir, de communiquer.

Assez surprenant, Yves Morieux, spécialiste de l’organisation du travail, constate deux phénomènes importants :

  1. La production a moins diminué que la présence en entreprise et que le temps travaillé. Il faut bien sûr tenir compte globalement de l’incidence de la baisse d’activité par le fait des salariés mis au chômage technique ou en congé « éducation ». Cette constatation surprenante confirmerait qu’une part du temps passé en entreprise ne serait pas productive !
  2. Les entreprises ont été contraintes de passer au numérique. Là le temps gagné est gigantesque, sans parler des économies de coûts de toutes sortes ! Les réunions et rendez-vous en Zoom, en Teams ou autres plateformes ont permis des moments de rencontre plus concentrés, mais avec autant de décisions prises ! Là où un rendez-vous pouvait nécessiter un à deux jours de déplacement avec tous les coûts avérés et cachés, générés, aujourd’hui, avec les outils numériques, il prend une heure… ! On n’a pas de peine à imaginer l’amélioration fulgurante de la productivité. En fait, à notre insu, et à notre grande surprise, le confinement nous a « mis en orbite » tels Ariane, 10 années en avance par rapport à l’utilisation digitale. Beaucoup d’entre nous, chefs d’entreprises de PME PMI ou de TPE se demandaient bien, avant confinement, comment on pourrait réussir la transformation digitale de nos entreprises.

Soyons sans complexes, le télétravail est bien l’illustration concrète de cette transformation digitale : il a révélé « l’immense potentiel qu’il y a dans les entreprises en matière de productivité, et en éliminant les réunions inutiles… »

Allons-nous changer ?

Après avoir été deux mois en confinement et en télétravail, nous sommes revenus au bureau avec une vision différente de notre organisation et du télétravail. Si celui-ci ne s’est pas effectué toujours dans les conditions souhaitées, il n’en reste pas moins vrai que beaucoup ont changé leur jugement sur ce phénomène, au point qu’aujourd’hui 20% seulement des employeurs le considèrent comme quelque chose de marginal, contre 40% avant la crise !

Le télétravail serait-il la panacée ?

D’après Yves Morieux, non ! et il pose un vrai problème. Certes il agit comme un tamis et fait disparaître toutes les « scories du travail », les interactions inutiles et répétitives mais favorisées par une certaine désorganisation et un manque flagrant de savoir prioriser : les rencontres fortuites devant la machine à café par exemple, où l’on répète indéfiniment les messages…

La « numérisation » du travail a fait disparaître la plupart de ces gaspillages et a réellement mis en place un mode de lean management encore peu connu dans les bureaux

Toutefois, le télétravail na pas que des effets bénéfiques ! Il a tendance à effacer le sentiment d’appartenance, la motivation d’équipe, l’identité sociale…

C’est pour cela que les entreprises se sont mises à organiser des réunions régulières par zoom, à mettre en place des « tchats » pour essayer de substituer tant bien que mal à cela.

Alors le télétravail, le modèle de l’avenir ?

A l’analyse précédente, on peut en douter fortement. On ne pourra jamais s’affranchir à 100% d’un passage au bureau commun. Ce sera plutôt une solution 50/50 où le temps en entreprise sera utilisé essentiellement à résoudre les problèmes.

Les salariés eux-mêmes semblent plébisciter la nouvelle forme de travail :

Selon une étude de l’organisme de prévoyance Malakoff Humanis, 73 % des télétravailleurs veulent continuer. Il est vrai que travailler avec plus d’autonomie, de responsabilité, de flexibilité est assez gratifiant. Il y a très peu de risque de manque d’assiduité, mais par contre le risque d’un réel empiètement sur la vie familiale si le salarié ne sait pas organiser son temps. Bien sûr, on a constaté le désengagement de salariés, c’est le fait d’une minorité. C’est là où le management revêt toute son importance ; le télétravail transforme le rôle du manager, et pour conserver ses qualités de coach, de leader et de motivateur, il doit évoluer rapidement, d’abord avec les nouveaux outils digitaux, puis en transformant son mode de management, l’importance des réunions informelles « one to one » avec chaque membre de son équipe.

D’ailleurs quel que soit l’environnement de travail, les 3 règles immuables pour une équipe qui réussit restent toujours : le respect et l’intérêt du manager pour ses collaborateurs, le sentiment de faire un travail qui a du sens et la possibilité de se comparer à d’autres pour mesurer ses résultats.

Et l’aménagement de l’espace de travail dans tout ça ?

« Last but not least ! », on peut se poser la question sur le devenir des open space, des bureaux des sièges sociaux… soyons très clairs, pour le moment, avec les règles de distanciation sociale, la sécurisation des flux de personnes dans les bureaux, le sujet n’est pas d’actualité !

Les entreprises ont besoin de tous leurs m² disponibles pour réorganiser le travail au bureau, même si une partie des collaborateurs, à tour de rôle ou de façon plus régulière reste en télétravail.

Bien sûr à terme, une fois que les risques liés à la pandémie seront maîtrisés, il faudra s’interroger sur la nécessité de conserver des surfaces aussi importantes de bureau.

Il faut quand même souligner que toutes les fonctions tertiaires ne sont pas adaptables à 100% au télétravail. Pour les jobs créatifs, les interactions jouent un rôle irremplaçable dans la performance : marketing, design, architecture etc… De même, on imagine mal des équipes de R&D se passer de travail d’équipe…

Chez ADP Group, notre bureau d’études La Fabrik est persuadé que c’est le moment plus que jamais d’imaginer le bureau de demain, autour de valeurs simples, sérénité, chaleur, dépaysement, rapprochement de la nature… et créer des lieux informels pour interagir avec succès, en toute sécurité.

Aujourd’hui, si vous devez reconfigurer vos espaces de bureau, nos équipes ont conçu spécialement pour vous un concept d’audit Sanispace, qui vous permettra de faire fonctionner vos équipes dans des conditions de sécurité et de santé optimales.

N’hésitez pas à nous le demander : nous vous l’offrons !

 

Source Les Echos – Yves Morieux

Joël Roncoroni, Senior Adviser chez ADP Group

 

Articles similaires

Comment aménager les espaces de travail et prévenir les risques sanitaires ?

Découvrez notre nouveau livre blanc

livre blanc