Scroll to top

Résumé du rapport Actineo (février 2021)


Eric Faucon - 7 juin 2021 - 0 comments

Actineo a conduit une enquête sur 2600 salariés et indépendants en janvier & février 2021 sur les tendances des modes de travail dans un monde post-covid.

Ils ont rassemblé tous les résultats dans un document de 34 pages : Résumé du rapport Actineo du 4 mai 2021. Nous vous l’avons résumé.

Les espaces de travail dans les grandes métropoles : où et comment travaillerons-nous dans le monde post-covid ?

Dans le monde entier, la crise sanitaire liée au covid a bouleversé les habitudes de travail. Nombreux sont ceux qui ont découvert le télétravail pendant le confinement, ses avantages mais aussi ses challenges. Nous sommes sortis de l’espace de travail traditionnel (le bureau) pour changer totalement de cadre de travail. Le rapport Actineo du 4 mai 2021 présente les changements apportés à l’espace de travail dans les grandes métropoles du monde entier et nous laisse entrevoir ce que pourrait être notre espace de travail post-covid.

A propos du rapport Actineo du 4 mai 2021

Entre le 14 janvier et le 15 février 2021, l’Observatoire de la qualité de vie au travail Actineo a réalisé une grande enquête dans 5 grandes métropoles : le Grand Paris, le Grand Londres, Amsterdam / Rotterdam / La Hague, San Francisco / Seattle et Singapour. Dans chaque grande métropole, 600 personnes travaillant actuellement dans un bureau (même occasionnellement) ont été interrogées.

Les profils ayant répondu à l’enquête ont varié en fonction des régions. Par exemple, dans le Grand  Paris, soit  12 millions de personnes (ce qui équivaut à 19 % de la population française !), les réponses recueillies ont émané principalement de travailleurs à temps complet, travaillant pour une grande entreprise (plus de 1 000 employés), plutôt que de managers.

L’objectif était de répondre à 3 questions clés :

  • A quoi ressemblent les espaces de travail aujourd’hui ?
  • Quel a été l’impact du COVID sur ces espaces de travail ?
  • Où et comment travaillerons-nous demain, dans le monde post-covid ?

Vous souhaitez connaître la réponse à ces 3 questions clés, à un moment charnière qui risque de bouleverser nos habitudes de travail sur le long terme ? Découvrez notre compte-rendu du rapport Actineo sur les espaces de travail dans les grandes métropoles.

Les espaces de travail avant le covid

A quoi ressemblaient nos espaces de travail avant que nos habitudes de travail soient chamboulées par le covid ?

Avant le covid, la majorité des employés étaient satisfaits de leur environnement de travail. Toutefois, même si les Français reconnaissaient que leur lieu de travail était adapté à leurs besoins, ils restaient les moins satisfaits de la préoccupation de leur employeur à veiller sur leur bien-être !

Les différents types d’espaces de travail

Les travailleurs ont été interrogés sur leur espace de travail actuel, avant le covid (c’est-à-dire sans prendre en compte les changements causés par la crise sanitaire). Contrairement aux idées reçues, 51 % seulement des travailleurs dans le monde travaillent en open space, et 49 % en bureau fermé. Dans la métropole parisienne, on compte 53 % de bureaux fermés, et 29 % de bureaux partagés par au moins 2 personnes. Dans le monde, les bureaux fermés sont plutôt réservés aux managers (56 %) tandis que les open space sont dédiés aux professions intermédiaires (63 %). D’une manière générale, les travailleurs en bureau fermé sont plus heureux au travail (65 %) que les travailleurs en open space (38 %).

Flex office et télétravail : l’émergence de nouvelles tendances

Le rapport Actineo a mis en lumière des tendances émergentes dans le monde quant à l’espace de travail. La première est le « flex office », parfois également appelé « desk sharing » ou « bureau dynamique ». 17 % des répondants à l’enquête n’ont pas de poste attribué dans les locaux où ils travaillent. Ce nombre atteint 30 %, soit presque le tiers des travailleurs, dans la métropole d’Amsterdam / Rotterdam / La Haye !

Cette tendance s’est développée ces dernières années en réponse à des travailleurs de plus en plus nomades (congés, télétravail, voyage d’affaire…). Plutôt que de disposer d’un grand espace où tous les postes de travail ne sont jamais occupés en même temps, les entreprises choisissent de réduire l’espace de travail ainsi que le nombre de postes, et de les attribuer aux salariés physiquement présents dans l’entreprise. Le flex office est ainsi une tendance qui se généralise partout dans le monde, y compris en France.

Il est intéressant de noter également qu’avant même le covid, le télétravail, ou « home office » était déjà d’actualité ! Un tiers des travailleurs travaillaient de chez eux  ou d’un autre endroit que le bureau (espaces de coworking, espaces publics, transports, parcs et jardins…) au moins 1 fois par mois. En France, le télétravail s’effectuait déjà principalement de chez soi, avec 26 % des parisiens travaillant au moins une fois par semaine à la maison.

Les principaux problèmes : temps de transport et séparation vie pro/privé

Dans toutes les métropoles, le temps de transport pour se rendre au travail reste un problème majeur. Un quart des travailleurs sont tout à fait d’accord pour affirmer qu’ils mettent trop de temps à rejoindre leur entreprise.

Dans de nombreuses métropoles également, la séparation entre la vie privée et la vie professionnelle reste un problème, avec 63 % des personnes travaillant en dehors de leurs heures de travail ou pendant leurs jours de congé. En France, cette séparation semble mieux convenir, avec seulement un peu plus de la moitié des travailleurs qui se sentent concernés et 68 % des Français affirmant faire des efforts pour préserver cette séparation. Toutefois, les ¾ des Français souhaiteraient quand même un meilleur équilibre entre leur vie personnelle et leur vie professionnelle.

L’ambiance au travail

L’ambiance fait également partie du bien-être dans son espace de travail. Les ¾ des Français s’accordent sur le fait que le management a confiance en ses collaborateurs : pour près de 70 % des travailleurs Français, les décisions prises au sein de l’entreprise sont décidées en commun.  63 % reconnaissent la liberté et l’autonomie qui leur est confiée. Avec l’émergence du flex office et du télétravail, on a en effet assisté à une plus grande liberté du travailleur partout dans le monde : celui-ci est plus libre de fixer son temps de travail à sa guise. Près d’un quart des Français affirment en outre travailler dans une ambiance détendue et informelle.

Le covid : quel impact sur les conditions de travail ?

Dans un tel contexte, le covid a eu plusieurs impacts significatifs sur les conditions et espaces de travail dans le monde entier, notamment la montée en puissance du télétravail : 78 % des Français ont travaillé à domicile au moins 1 jour par semaine pendant le covid (contre 27 % avant le covid). Cette adoption « forcée » du télétravail a induit des changements durables pour les années à venir, Paris étant, avant la pandémie, la métropole la moins télé travaillée parmi les métropoles étudiées !

Les espaces de travail après le covid : où et comment travaillerons-nous demain ?

La crise sanitaire liée au Covid-19 a bouleversé les espaces de travail et les modes de travail de beaucoup de travailleurs dans le monde. Si seulement 20 % des travailleurs pensent que le covid va radicalement changer les modes et espaces de travail dans le monde, plus de la moitié (62 % dans le Grand Paris) sont convaincus que ceux-ci seront au moins un peu différents.

Parmi les prédictions des travailleurs, on retrouve :

  • Des espaces de travail éco responsables
  • Des espaces de travail orientés sur le bien-être
  • Des heures de travail flexibles, y compris le week-end
  • L’essor du travail indépendant et des contrats multiples
  • Les entreprises dans les centres villes et les travailleurs en périphérie
  • Les travailleurs et les entreprises quittent les grandes villes

Ces prédictions restent toutefois, pour le moment, des projections dans le futur. Après le covid, plus de la moitié des travailleurs parisiens souhaitent un poste de travail attribué dans un bureau individuel fermé. Les travailleurs sont également séduits par un poste attribué dans un bureau collectif de petite taille plutôt qu’un open space, ou un poste attribué en open space mais avec des salles de réunion en libre accès et des bulles de confidentialité. On observe donc l’importance de pouvoir s’isoler au travail, renforcée par l’expérience du télétravail.

En effet, le télétravail est plutôt bien perçu par les travailleurs puisque 85 % des travailleurs aimeraient travailler à domicile au moins 1 jours par semaine à l’avenir ! Le télétravail semble alors, dans une ère post-covid, inévitable. Le principal frein reste l’employeur : à Paris, 36 % des travailleurs pensent que leur employeur n’est pas favorable au télétravail. Dans le monde, on observe cependant d’autres freins, moins importants (l’adaptation et l’équipement nécessaire, la confusion entre vie privée et vie professionnelle, l’aspect social du télétravail…).

Le télétravail 2 à 3 jours par semaine ?

Si ¼ des travailleurs aimeraient idéalement travailler à 100 %  de chez eux, 37 % des travailleurs seraient satisfaits d’un compromis de 2 à 3 jours de télétravail par semaine. En effet, travailler au bureau a ses avantages, notamment les moments d’échange informels et les moments de convivialité avec ses collègues, mais aussi la séparation claire et nette de la vie pro / vie privée ! De plus, aller au bureau, c’est accéder à un espace parfaitement adapté au travail, communiquer directement et plus efficacement avec ses collègues, accéder à des informations « non officielles » sur ce qu’il se passe dans l’entreprise, ou encore accéder à des services telle que la crèche ou la conciergerie.

Un compromis de 2 à 3 jours de télétravail par semaine poserait plusieurs questions d’organisation :

  • Comment accueillir les employés à temps partiel ?
  • Comment séduire la nouvelle génération, convaincue par le télétravail, et attirer des talents? Par exemple, avec des bureaux beaux et design (70 % des travailleurs accordent une grande importance à l’aménagement et à la décoration de l’espace de travail) ;

Mettre en place 2 à 3 jours de télétravail par semaine implique également de créer des « tiers-lieux » (des lieux de proximité pour ceux qui préfèrent travailler ailleurs qu’à leur domicile), qui sont encore rares en France. Les tiers-lieux séduisent notamment les 19-35 ans.

En tous les cas, le télétravail sera adopté rapidement par les travailleurs. Si les équipements de travail à domicile sont globalement satisfaisants pour les travailleurs, que ce soit en termes de qualité de vie (7,5 / 10) ou d’efficacité (7,6 / 10), les ¾ d’entre eux aimerait que leur entreprise les aide à aménager leur espace de travail à domicile, par exemple en contribuant financièrement à l’achat des équipements.

Conclusion : Quel est l’espace de travail idéal en 2021 ?

Que retient-on de tout cela ? Les caractéristiques des espaces de travail idéaux peuvent être répartis en pyramide, avec à la base les éléments indispensables (des espaces et équipements permettant de se concentrer et d’être au calme, facilitant le travail d’équipe et la collaboration, favorisant le repos et le bien-être) et en haut, les éléments différenciants (une conception écologique, des espaces encourageant la créativité…). L’espace de travail idéal doit présenter une expérience plutôt qu’un simple poste de travail, avec une décoration significative et évolutive, personnalisée et en accord avec les valeurs et la culture de l’entreprise ; mais aussi des équipements de loisirs.

Infographie

infographie modes de travail dans un monde post-covid

Sources

https://www.actineo.fr/article/enquete-internationale-actineo-2021

 

Articles similaires

Flex Office : Le Guide

Comment aménager les bureaux, prévenir les risques sanitaires et garantir la sécurité de vos collaborateurs ?

Recréer le tissu social de l’entreprise

Perte d’identité! La spirale infernale ?

Retrouver une performance collective

Quelles règles pour utiliser autrement vos espaces de travail ?

Quels bureaux pour quels usages ?

Vos bureaux ne sont pas sécurisés

Comment aménager les espaces de travail, prévenir les risques sanitaires et garantir la sécurité de vos collaborateurs ?

Comment aménager les espaces de réunion, prévenir les risques sanitaires et garantir la sécurité de vos collaborateurs ?

Comment aménager les espaces communs, prévenir les risques sanitaires et garantir la sécurité de vos collaborateurs ?

Comment aménager les bureaux, prévenir les risques sanitaires et garantir la sécurité de vos collaborateurs ?

Comment aménager l’accueil-attente, prévenir les risques sanitaires et garantir la sécurité de vos collaborateurs ?

X
Nouveauté : Un concept de mobilier modulable pour réorganiser facilement vos espaces inoccupés !